CONNAISSANCE DES ARTS N°476 OCTOBRE 1991- IVING PENN - GERICAULT - LA FIAC - EPOQUE DE LA RESTORATION - LA CHAIR DU TABLEAU. La première rétrospective importante consacrée à Géricault par les Musées Nationaux vient de s'ouvrir au Grand Palais. de COLLECTIF | Achat livres - Ref ROD0129530 - le-livre.fr

Achetez cet articleConnaissance des arts n°476 octobre 1991- iving penn - gericault - la fiac - epoque de la restoration - la chair du tableau. la première rétrospective importante consacrée à géricault par les musées nationaux vient de s'ouvrir au grand palais.

Achetez cet article issu de nos LivresConnaissance des arts n°476 octobre 1991- iving penn - gericault - la fiac - epoque de la restoration - la chair du tableau. la première rétrospective importante consacrée à géricault par les musées nationaux vient de s'ouvrir au grand palais.
ROD0129530

Caractéristiques détaillées

Auteur Collectif
Editeur CONNAISSANCE DES ARTS
Impression
Etat Etat d'usage
Disponibilité 1 en stock
Prix
  • 29,80 €
Référence ROD0129530
Classement Dewey 700
Fiche créée le 30/01/2017
Description
CONNAISSANCE DES ARTS. 1991. In-4. Broché. Etat d'... Plus d'informations.

Commander ce produit

Acheter cet article
29,80 €

Satisfait ou remboursé

14 jours pour changer d’avis

Envoi sous 24h

Expédiées du lundi au samedi, toute l'année.

Paiement à l’expédition

Le montant de votre achat est prélevé à l’expédition

Support chat ou téléphone

Discuter avec des experts ou vous appeler immédiatement

Description du produit

Connaissance des arts n°476 octobre 1991- iving penn - gericault - la fiac - epoque de la restoration - la chair du tableau. la première rétrospective importante consacrée à géricault par les musées nationaux vient de s'ouvrir au grand palais. par Collectif

CONNAISSANCE DES ARTS. 1991. In-4. Broché. Etat d'usage, Couv. légèrement passée, Dos frotté, Intérieur frais. 164 pages augmentées de nombreuses illustrations en couleurs et en noir et blanc dans et/ou hors texte - coiffes frottées - étiquettes collées sur le 1er et 2nd plat.. . . . Classification Dewey : 700-LES ARTS

Informations Supplémentaires

SOMMAIRE : LA CHAIR DU TABLEAU. La première rétrospective importante consacrée à Géricault par les Musées Nationaux vient de s'ouvrir au Grand Palais. Michel Schneider, auteur d'un bel essai sur «Le Radeau de la Méduse» publié cette année, revient sur la composition de cette toile, paradigme de l'oeuvre tout entier.CÔTÉ ARTS DÉCO, Louis XVIII, Charles X, Louis-Philippe. Toujours au Grand Palais, une révision de haut vol des styles décoratifs français de la première moitié du 19e siècle, orchestrée par Daniel Alcouffe, conservateur général chargé des Objets d'art du Louvre.UNE MODERNE NEF DES FOUS. La ville de Birmingham est à l'origine d'une commande publique passée au sculpteur Raymond Mason, originaire des lieux. Le commentaire de Jean Clair sur ce monument, qui s'apparente, selon lui, « aux grands cycles de figures sculptées de la fin du Moyen Age ».IRVING PENN, un Américain moderne. Alexander Liber-man, qui a suivi le travail d'Irving Penn depuis ses débuts, trace le portrait du photographe américain en introduction du livre de ses photos qui paraît ce mois-ci aux éditions Nathan image.L'ÉVÉNEMENT DE LONDRES. A la National Gallery, le public londonien est convié à admirer un choix de tableaux effectué parmi les collections formées par les souverains anglais depuis les Tudor. Par Luc de Nanteuil.LA FIAC VA SANS DIRE. Un avant-programme de ce que va proposer cette année la foire parisienne. Par Denis Picard.CARLTON HOUSE OU LE GOÛT DU PRINCE. Au 18e siècle, ce palais privé devint, un temps, par la décision du roi George IV, la résidence royale officielle - à l'aménagement de laquelle il voulut présider lui-même, mariant le classicisme, le gothique et le goût chinois. Par Bill G.B. Pâlot.LE PALAIS MONASTÈRE DE MAFRA. Cette année, le festival Europalia, 11e du nom, s'est placé dans l'orbite de la culture portugaise, à la fois passée et contemporaine. Dans cette perspective, Axelle de Gaigneron s'est rendue à Mafra, palais symbole du vouloir et du pouvoir d'un monarque portugais du 18e siècle, Jean V, qui en fit l'une des ouvres palatiales et religieuses les plus imposantes d'Europe. - Ce portrait que le photographe américain Irving Penn a fait de Picasso à « La Californie » (Cannes, 1957) est extrait du livre « En passant » pour lequel iI a effectué un large choix dans ses travaux photographiques et graphiques, depuis les années 40 jusqu'aux années 80. Produit par Nicholas Cal/away, le livre paraît simultanément aux Etats-Unis, au Japon, en France, en Allemagne, en Italie, au Canada et en Angleterre.© I960 renewed 1988, Irving Penn, courtesy of Condé Nast Publications Inc. Classification Dewey : 700-LES ARTS

Vos derniers articles vus
L'historique de vos consultations a été effacé.
Souhaitez vous continuer à sauvegarder vos consultations ?